21903332564_b19c815f04_z.jpg

Ça faisait bien 8 ans que je n'avais plus repris la route à vélo avec mon pote Raoul! Si je ne m'abuse, on avait dû être de sortie pour la dernière fois dans les Grisons en été 2007 - ce qui bien sûr ne nous rajeunit pas! Mais bon, malgré les années qui défilent, l'envie est restée intacte et c'est à la faveur d'une conjonction favorable de circonstances que nous nous retrouvons tous les deux à la gare de Berne ce lundi 26 octobre. L'idée est de faire un remake approximatif d'un tour réalisé à la fin des années 90 où nous avions rallié Romanshorn à l'extrémité de la Suisse depuis Fribourg. Cette fois l'itinéraire est modifié puisque le départ est Berne, mais bon - on a décidé de splitter la distance qui nous sépare, lui vivant à Zurich et moi à Lausanne.
Départ de Berne donc, où après quelques hésitations, nous trouvons le bon itinéraire pour nous diriger du côté de Langnau où nous déjeunons. Poursuite de la route dans l'Emmental, puis l'Entlebuch et nous rapprocher ainsi de Lucerne où nous passons la nuit. Nous avons bénéficié jusque là d'un temps automnal de rêve mêlant douceur et soleil généreux.
C'est sous un couvercle de brouillard que nous continuons notre périple le lendemain pour rejoindre Zoug dans un premier temps, puis au terme d'une "petite bosse" nous arrivons à Rapperswil, charmante bourgade située au bord du lac de Zurich. C'est à ce moment que le soleil se découvre, ce qui nous permet de déjeuner sur une terrasse au bord de l'eau - que demander de plus?
La panse pleine, nous attaquons l'Oberland zurichois, succession de côtes plus ou moins accentuées culminant au "Hulftweg Pass", à près de 1000 mètres d'altitude. C'est à cet endroit que nous prenons une pause bien méritée! Nous sommes là à une cinquantaine de kilomètres de Romanshorn - la route est encore longue - pas forcément plate - et les heures passent...il est à peu près 15 heures lorsque nous nous remettons en selle. Notre défi sera de parvenir à notre destination avant la nuit. Mais malgré nos efforts, c'est à 10 kilomètres du but que la pénombre arrive et le crépuscule nous enveloppe progressivement. Nous parvenons enfin à l'hôtel sur les rives du Lac de Constance vers 18h00 dans le noir le plus total.
Après une nuit reposante, nous mettons un terme à cette belle aventure en parcourant les 22 kilomètres qui nous séparent de la gare de St Gall d'où nous allons rejoindre en train nos bases respectives - il était temps, la pluie qui nous avait épargnés jusque-là s'est mise à tomber.



Itinéraire jour 1 22386161560_e29e261c33_z.jpg

Itinéraire jour 2 22585335091_e9c70dd2aa_z.jpg

A l'approche de Lucerne 22314922069_5277126bd7_z.jpg

Sur la route 22526833035_29a0681c08_z.jpg